COLLECTION

Vases, jarres et amphores.
Pierre de Comblanchien, pierre de Corton, pierre de Lens, pierre de Premeaux, colle, paillettes.

Oeuvre réalisée durant l’année scolaire 2017-2018 au lycée Les Marcs d’Or section taille de pierre, dans le cadre des résidences d’artistes dans les lycées labéllisés Excellence des Métiers d’Art ; cette résidence a été financée par la DRAC Bourgogne Franche-Comté et suivie par les Ateliers Vortex.

Crédits photographiques : Cécilia Philippe

Il pourrait presque s’agir de rejouer l’histoire, de se jouer des codes de l’archéologie et des vestiges avec cette collection de vases, jarres et amphores qui reprennent pour certaines l’art du kintsugi , cette méthode japonaise de réparation des porcelaines ou céramiques brisées au moyen de laque saupoudrée de poudre d’or.
« Cela relève d’une philosophie qui prend en compte le passé de l’objet, son histoire et donc les accidents éventuels qu’il a pu connaitre. La casse d’une céramique ne signifie plus sa fin ou sa mise au rebut, mais un renouveau, le début d’un autre cycle et une continuité dans son utilisation. Il ne s’agit donc pas de cacher les réparations, mais de mettre celles-ci en avant. Le kintsugi s’inscrit dans la pensée japonaise du Wabi-Sabi qui invite à reconnaître la beauté qui réside dans les choses simples, imparfaites, et atypiques ».
Ici, les objets sont en pierre de Bourgogne et l’or s’est transformé en paillettes de plastique, clinquante. La collection se veut hétéroclite, composée de contenants de différentes époques, de différents continents, de différentes civilisations. La caractère esthétique et graphique de chaque objet est souligné par la construction de celui- ci ; deux silhouettes entremêlées forment le volume 3D de l’objet, chaque élément étant bel et bien factice, entre décor de théâtre et théâtre de l’objet.

Publicités